Après une courte nuit et un réveil difficile pour certains, nous partons de Beaupréau vers 5h00. Le chemin était long mais passa très vite pour certains dormeurs (Cédric, Alexandre R, Adrien et autres dormeurs), quant à l’autre partie du groupe, dans le minibus, l’animation était riche en blagues, jeux et autres tours de magie (merci Théo). Nous sommes arrivés à la capitale vers 10h00 et nous avons mis une demi-heure pour trouver des places pour les fourgons. Il ne nous restait plus qu’à marcher jusqu’à la place du Trocadéro qui se trouvait à quelques centaines de mètres à pieds (tellement loin !).

 

Là-bas les stands nous offraient une magnifique palette de tout le matériel nécessaire pour découronner Braddy Ellison ou bien Oh Jin Hyek ! Après cela nous allons nous installer dans les tribunes bleues (les meilleures) où d’ailleurs on a pu nous apercevoir quelquefois sur les écrans de télévisions. Les tirs ont commencé avec les dames où nous avons pu assister à de très belles performances, ainsi que pour ces messieurs. Malheureusement les seuls français en compétition ont été IMG_9965_2_v1024_neutreéliminés lors de ces quarts de finales, malgré le fervent enthousiasme de leurs supporters bellopratains. Le midi pendant le repas nous avons eu le droit à une démonstration de tir à l’arc handisport où un archer de la région a pu faire ses preuves : Frank Audouin. L’après midi se déroulaient les demis-finales et finales où la Corée a dominé la compétition avec une victoire homme arc classique et femme arc classique. La météo de la journée était mitigée avec quelques éclaircis et quelques gouttes mais un ensemble assez grisâtre. Le lieu de la finale était magnifique. Voir tous ces archers tirer par dessus les fontaines du Trocadéro, c’était incroyable, on est rentré des étoiles pleins les yeux.

 

Mon point de vue personnel est que j’ai passé une super journée en compagnie de toute cette troupe, une super ambiance, on s’est bien amusé et on a bien crié ! Si je devais le refaire je dirais : « je signe où » ! Merci à tous et surtout ceux qui nous ont permis d’aller là-bas !

 

Baptiste